TOUT NE S’EST PAS PASSÉ COMME PRÉVU. Part 1

Parfois la vie nous pousse à nous surpasser mais cette vie n’a pas prévu qu’on dépasserait les limites.

C’était un soir d’hiver, j’étais dans un bar près du 16ème arrondissement où je n’avais pas mes habitudes.

Installé au bar avec un verre de scotch dans les mains, je regarde les glaçons  s’entrechoquer sans jamais s’enlacer, comme la politique avec le peuple.

img_6937

D’ailleurs j’ai aperçu François Fillon avec un calepin notant des chiffres, surement les revenus engrangés de l’année mais mon associé Louis en parle mieux que moi (ici)

Toujours assis devant ce breuvage et ce barman, qui se demande si je vais lui demander sa caisse avant ou après avoir payé.

Je reçois un message de Louis sur une carte sim prépayée :

« J’ai eu l’info il a une meuf, fiancé récemment. ».

Créancier malgré moi, quand des business tournent mal certains veulent nous la faire à l’envers.

Le gars que je recherche a disparu de la circulation et me doit une somme qui ne tombe jamais du ciel.

Sa femme serait un excellent appât.

unadjustednonraw_thumb_3abe

Mais j’ai quelques principes à défaut d’avoir des qualités, on attaque ni enfant et femme volontairement.

Donc j’appelle « Le C », un surnom à cause de sa blessure sur son crâne.

D’après des rumeurs il ferait en sorte que cette blessure ne cicatrise jamais, afin que ses souvenirs les plus atroces s’en aillent.

C’est un individu qu’on paie pour faire c’que l’humain lambda ne souhaite pas faire.

img_0455

-« Le C, tu me manques »

-« Tu as des sentiments ? »

-« Énormément ce soir »

-« Dans 20 minutes je serai là où Cupidon perdra ses ailes »

Évidemment vous avez compris que j’ai besoin de lui.

Il me demande « Combien ? », je lui réponds « j’ai la somme qu’il faut » et « qu’on doit se voir au Bois-de-Boulogne ».

Arrivé sur place je le retrouve, je lui explique très vite la situation:

-« Un mec me doit de l’argent tu auras 30% de la somme mais pour ça je.. on doit kidnapper sa femme, j’ai dit seulement la kidnapper donc pas d’attouchements et encore moins de viol »

-« Hum… mais je ne savais pas que tu faisais dans ça mon ami »

-« Les événements ne me laissent pas d’autres alternatives. Il m’a fait perdre du temps que je n’ai pas eu »

-« Ok, j’ai un endroit où je pourrai la garder, on y va »

On grimpe dans son van, on est en route vers le lieu de résidence de cette femme.

Le morceaux « Éliminé » de Siboy résonnant dans l’habitacle, je sens la tension monter, mon cœur s’obscurcir, les portes du Paradis s’éloigner mais je vois déjà ses liasses sur mon bureau.

-« Gare-toi là, laisse le moteur tourner »

-« Me donne pas d’ordre, espèce de fils de.. »

Là je lève mon pullover il voit la crosse du P229, je lui montre que sa vie ne vaut pas plus qu’une pièce de 2 centimes par terre qu’on a la flemme de ramasser.

-« Qu’est-ce que tu voulais dire ? »

-«… Que de l’essence il y en aura encore dans 20-30 ans, pas comme l’eau»

On enfile nos cagoules, on sors du véhicule, je ramasse un carton de pizza près d’une poubelle pour nous cacher du judas optique.

On monte dans le bâtiment, je sonne:

-« Bonsoir c’est Pizza Hut, livraison. »

guy2bezbar-traffic-couv-b-jpg

Elle ouvre… Le C défonce la porte, la pousse dans l’appartement, elle tombe violemment au sol.

Il lui saute dessus, 3 baffes dans sa mère comme si il tapait un tapis de voiture très sale.

Je lui dis de se calmer, qu’elle va pas nous la jouer à la Nikita (série télévisée où tu vois une skinny asiatique mettre à terre 4 hommes de 90kg bien portant à elle toute seule… et puis quoi encore).

Je dis à la meuf :

-« Je suis désolé mais ce soir tu viens avec nous. Si tu te débats, si tu cries, je commencerai par te briser le fémur droit puis le gauche, la douleur sera telle que tu me demanderas de t’achever. Mais moi et mon collègue on aimerait éviter cela, me suis-je bien fais comprendre ? »

Elle hoche de la tête pour me dire oui, on l’attache avec des cordes, on lui mets un torchon sur la bouche et on referme le tout avec du ruban adhésif.

Bien attachée comme un sac de cocaïne, on la porte jusqu’au van.

img_1266

-« Cache là dans ton lieu, ne lui fait rien, je t’appellerai, ce n’est pas elle la cible, garde son téléphone… et ne lui fais rien »

-«Oh ça va je sais me comporter avec les femmes [rires]»

Là je vois son sourire malsain qu’il a à chaque fois quand le mal s’empare de lui.

On pourrait presque voir des cornes lui pousser comme Hellboy, de toute façon je dois récupérer cet argent.

-« Bon vas-y. »

img_0956

J’envois un SMS sur le numéro du gars :

-« J’ai ta meuf, elle n’a rien, appelle là, je veux mon argent. ».

1h plus tard, il me rappelle paniqué :

-«QU’EST-CE QUE VOUS LUI FAITES ?!! ARRÊTEZ !!  JE VAIS TE DONNER TON ARGENT MAIS SVP ARRÊTEZ !»

Là je me dis qu’on a juste kidnappé sa femme et qu’on a prélevé aucun organe, que sa réaction est excessive quand même, j’appelle Le C :

-« Qu’est-ce qui s’passe ? »

-«Cette pute m’a mordu la bite jusqu’au sang ! Je vais la buter cette salope !»

-« Putain je t’ai dit de pas la toucher ! T’es où ? J’arrive tout de suite. »

J’arrive sur place dans une usine abandonnée près de la Seine, je vois les cordes, le ruban mais pas de femme ni le C.

J’entends un véhicule démarrer en bombe dehors.

Je sors en courant, je vois rien, je regarde autour de moi et là je vois un corps sans vie couler vers le fond de La Seine.

img_1348

Là je comprends que j’ai un meurtre sur le dos, que je ne pourrais pas récupérer ma somme en temps voulu.

Désormais je dois retrouver Le C.

J’ai 99 problèmes et pas de solutions.

#VécuTristementCrédible #Part1

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s